Confiance en soi et en son potentiel

Catégorie: Hypnose

Vaste domaine pour lequel je me suis mise en quête depuis de nombreuses années… Mon expérience de vie m’amène à vous apporter un début d’éclairage, ma façon à moi de voir la vie, peut-être pour vous une petite lumière au bout du tunnel… et si c’était possible ? Comment trouver de la cohérence et du sens ? Dans le vécu, dans nos rencontres, nos expériences de vie. Quelles synchronicités sont là sur notre route ?

Comment nous construisons-nous ?

Déjà dans le ventre de notre mère nous sommes imprégnés de ses mémoires, l’utérus porte des mémoires, émotionnelles du vécu de notre mère, mais aussi d’autres bébés avant nous (si cela a été le cas, comme une fausse couche, un enfant mort ou avorté) et des mémoires trans-générationnelles également des mères de nos mères etc.

Puis la façon dont nous naissons nous influence aussi dans nos comportements de vie. Le psychiatre Stanislav Grof le décrit très bien dans les diverses matrices périnatales. Si par exemple un bébé reste longtemps dans l’utérus, comprimé par les contractions longtemps avant que le col ne s’ouvre, la pression énorme des contractions sur son petit corps entraîne une mémoire dans ses cellules, son comportement d’enfant puis d’adulte en sera imprégné (une sorte de « aquaboniste », de toute façon quoi que je fasse, je dois subir.. et se comportera de façon plutôt inhibée). Un enfant que l’on sort de force (par des forceps ou qu’on provoque et que ce n’est pas le moment pour lui) aura plutôt un comportement de réactionnel, parfois de colère exprimée voir de colère contre lui.

Ensuite les blessures subies dans l’enfance (abandon ou séparation d’avec la mère, même quelques jours, critiques, violences parfois psychologiques ou physiques, mal-être des parents, non écoute des besoins de l’enfant, trop d’attentions ou pas d’attention, trop d’exigences ou pas, etc…) et quand l’enfant subit quelque chose, il croit toujours que c’est de sa faute, c’est une équation psychologique incontournable. Et l’ego se met ensuite en marche au fil de l’évolution de l’enfant. Il pense qu’il est imparfait et puis contacte la honte et culpabilité….

Ensuite il met des stratégies en place pour ne pas souffrir (l’ego cherche par tous les moyens à ne pas souffrir) d’où la mise en route de comportements pour s’adapter. Il s’adapte en permanence, tout le temps…. pour faire plaisir, pour être aimé à tout prix, pour être reconnu…..

Puis on arrive à l’âge adulte, le comportement est resté, entrainant des vécus qui renforcent notre croyance et qui renforce notre comportement et de nouveaux vécus identiques et c’est la répétition d’un cercle traumatique sans fin…..

Il est souvent important d’identifier nos comportements et nos vécus pour dérouler peu à peu le fil de nos croyances limitantes invalidantes, des messages d’indignité tapis dans notre inconscient, pour commencer à mettre en route le processus de changement…

Il est bien sûr impossible de changer l’histoire, mais déjouer les pièges de l’ego et sortir de la position passive de victime, oui ça c’est possible.

Nous sommes co-créateurs de notre vie. Nous pouvons décider à tout moment de sortir de notre dépendance à nos blessures, à notre passé, à tout moment.

Mais bien souvent, nous sommes comme les Shadocks, « Il vaut mieux pomper d'arrache-pied même s'il ne se passe rien, que de risquer qu'il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas »

Pour moi l’hypnose ou les états modifiés de conscience, les techniques de psycho-corporel, sont un moyen très intéressant de court-circuiter, d’apprivoiser le mental (ou l’ego) et le mettre à notre service et non plus à en être dépendant. Il y a également des possibilités d’entrer en état hypnotique tout seul (voir mon atelier d’autohypnose) pour indiquer à notre inconscient la direction que nous souhaitons.

Il y a des possibilités de revisiter notre histoire en modifiant nos croyances, et en y mettant de nouvelles croyances, pour notre bénéfice et notre évolution. Pour reprendre les rennes, pour diriger notre vie, et surtout ne plus attendre que cela vienne des autres, de l’extérieur.

Nous pouvons tout trouver à l’intérieur de nous. Milton Erickson (ce grand Psychiatre à l’origine de l’hypnose éricksonienne) disait que nous avions à l’intérieur un puits sans fond des ressources inépuisables, il suffit d’aller regarder et surtout de changer son regard, de changer de lunettes…

Pour moi il y a en chacun de nous un magnifique diamant enfoui.

Cela demande du courage, de la volonté pour aller à sa recherche, mais la quête en vaut la peine…. C’est la route vers la liberté !

La constellation familiale apaise les mémoires familiales, trans-générationnelles et remet de l’ordre dans le système de la famille, montre ce qui dysfonctionne et qui pose problème. Elle permet de voir de quoi nous sommes porteur, d’en faire une force, d’accepter nos racines, d’honorer nos ancêtres et les valeurs qu’ils nous ont transmises (de couper aussi avec leurs croyances inhibantes et qui n’ont plus lieu d’être dans notre vie aujourd’hui, et dont nous sommes souvent inconscients).

Faites plus attention à vos pensées. Ne vous parlez pas mal, ne vous maltraitez-pas verbalement… votre inconscient prend tout au premier degré et chaque parole prononcée, chaque pensée pénètre subtilement voire insidieusement à l’intérieur, alimentant ces fameuses croyances et les renforçant. Alors commencez à ne plus être dupe et à mettre de conscience sur vos pensées. Utilisez un langage plus bienveillant envers vous-même, car vous n’êtes pas ce que vous pensez être… amorcez le changement….

Régulièrement prenez le temps de vous poser quelques instants, même juste quelques minutes et faites cet exercice :

Vous vous installez le plus confortablement possible, soit sur votre canapé, soit en pleine nature contre un arbre ou devant un paysage qui vous plait et fermez vos yeux. Respirez à plein poumons, centrez-vous, sentez vos pieds et tout votre corps, développez vos antennes pour entendre les sons autour, puis revenez à votre respiration. Ecoutez-la. Calmez-la. Apaisez-vous. Laissez toutes vos pensées flotter sans chercher à les attraper (vous pouvez imaginer qu’elles partent dans un nuage au-dessus de votre tête et en soufflant le nuage s’éloigne…). Relâchez au maximum tous les muscles de votre corps. Puis connectez-vous à votre cœur, cet organe au centre de votre poitrine et imaginez que vous respirez par lui, à travers lui. Quelques instants ! Trouvez un rythme calme et régulier…. Un début de cohérence cardiaque…. Et connectez-vous à un sentiment d’empathie pour quelqu’un que vous aimez, un animal, une musique, une ambiance, un beau paysage, un souvenir, un lieu saint, ou chargé d’une belle énergie, vous pouvez aussi récitez dans votre tête une prière, un mantra, pour ceux qui croient… ressentez ce sentiment et amplifiez-le au maximum, comme une bonne nourriture.

Cette expérience régulière, tout comme la méditation, la sophrologie, vous amènera peu à peu sur la route de la bienveillance envers vous-même, un apaisement intérieur vous permettra de vous mettre en route et en démarche d’éveil et d’évolution vers vos potentiels.

 

Christine DESVIGNE

Animée par ma passion pour l’âme et la psychologie humaine, j’accueille et j’écoute chaque personne dans sa globalité

Chacun est unique et rien n’est figé.

Tout est possible, car l’être humain, par sa conscience, est en perpétuelle évolution.

Contact

Christine DESVIGNE
6 impasse de la Baleine
75011 PARIS

Métro Parmentier (ligne 3) ou Couronnes (ligne 2)
Bus 96 ou 46

Tél: 01.43.38.12.91
Mobile: 06.08.14.73.75
Skype: christine.desvigne1

Suivez-moi